الرئيسية | Vagues | Pour les heures passées | Manal Jowayriya

Pour les heures passées | Manal Jowayriya

Manal Jowayriya

J’ai traversé une route où la vie était belle à vivre. J’ai vécu des rivières momentanées qui ont captivé mon regard ; J’étais irrésistiblement pénétrée par l’intensité euphorique qu’elles déversaient. Mon âme fût détournée

 J’ai la douce souvenance d’une mélopée bouleversante qui me murmurait par ses notes salvatrices des ondes de bonheur. Ce sont des petites chances sifflées, parcourant l’ambiance climatique, pour en faire une partition hilare ; c’est un chant poétiquement rythmé qui assemblait les pénombres afin de réaliser un chemin d’euphorie

 Les bonheurs qui s’assemblaient naguère me reviennent aujourd’hui

J’ai traversé une route où la vie était belle à vivre.  Je l’ai traversé

Pour les heures animées

Où les piafs chantent

Et la rose exhale

Ses arômes avant d’être fanée

 

Pour les moments épanouis

Larmes séchées, peurs dévastés

Pour les jours de paix

Pour la belle nostalgie

 

Pour les heures intarissables

Pour le printemps de la vie

La récolte d’amis, la saison qui séduit

La jeunesse excitée, non fiable

 

Pour les heures codées

Ayant le mystère telle l’arme

Qui inspire la foi du charme

Et se dissipent en futilité

 

Pour les heures à courir

A batifoler sans précautions

A jouer et à rire

Pour ces heures d’enfants

 

Pour les heures cuivrées

Qu’on croyait indéfectible

Par la force éligible

Qu’elles nous inspiraient

 

Pour les heures de la nuit

Que la muse ressuscite

Ce temps faste de la vie

Quand le divin d’invite

 

Pour les heures d’ambiance

Du mouvement et de danse

Avoir le vertige, puis s’évanouir

Sans manquer de sourire

 

Pour les heures de folie

Quand les papillons ont le tournis

Lorsque le cœur est transporté

Vers des astres rosés

 

Pour ces heures à penser

Ma mémoire récite

Ma plume retrouve sa piste

Et dessine des chemins traversés

 

 

 

 

 

 

 

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*